Benoît LEVESQUE

contrebasse

Musicien professionnel depuis plus de douze ans, Benoît Levesque a toujours voulu faire de cet Art majeur son métier, et porter la contrebasse, son instrument de prédilection, au plus haut niveau possible, et ce dans toutes les Musiques car sa devise est et reste « Le musicien de demain devra savoir tout jouer ». Bien qu’issu d’une formation dite classique (DEM du Conservatoire du Havre, Médaille d’or du CRR de Saint Maur, double master interprète et musique de chambre CNSM de Paris), son premier professeur, Philippe Tragin, lui a conseillé très tôt d’aller découvrir d’autres styles musicaux. D’où une première partie de carrière dans des univers aussi divers que la bossa-nova, le funk, le jazz, la pop-rock, l’opérette, sans oublier un pilier principal dans le répertoire classique au travers de divers orchestres, du poste de tuttiste jusqu’à celui de contrebasse solo ( entre autres Orchestre Français des Jeunes, Orchestre des Lauréats du Conservatoire, Orchestre de l’Opéra de Paris, Orchestre de Paris, Orchestre National de Lyon…). Dans le même temps il se perfectionne auprès des plus grands Maîtres de son instrument (Thierry Barbé, Nicolas Charron, Bernard Cazauran, Laurene Durantel, Bozo Paradzik).

Un double déclencheur survient en 2010, quand il remporte après son septième concours d’orchestre une place de soliste à l’Orchestre Opéra National de Montpellier et rejoint dès sa création le SpiriTango Quartet. Avec ce groupe, spécialisé dans le tango de concert contemporain, il enregistre trois albums salués par la critique (dont le dernier en novembre 2018), multipliant les concerts et festivals en France et en Europe ainsi que les radios (France Musique, Radio Classique, France Inter, RFI, RTS Espace 2, Cultura FM Brazil, NHK Tokyo…). En parallèle il poursuit activement sa carrière de musicien d’orchestre : cette dernière année en plus de son poste permanent à Montpellier il a été contrebasse solo invité à l’Orchestre Lamoureux, Toulon, Avignon, Secession Orchestra, Les Frivolités Parisiennes… Autre passion, la musique de chambre, qu’il pratique dans de multiples formations, ce qui l’amène à travailler notamment avec Amaury Coeytaux, Denis Pascal, Philippe Müller, Grégory Daltin, les quatuors Debussy, Psphosos, Alexandra Soumm, Marie Chilemme, Vanessa et Ralph Szigeti, Lise Martel, Adrien La Marca, Victor Julien-Laferrière, Renaud Capuçon… parmi beaucoup d’autres. Et son spectre professionnel ne cesse de s’élargir : une semaine il peut être devant un micro de studio, pour enregistrer de la musique de films ou de jeux-vidéos avec le Scoring Orchestra Paris, et la suivante jouer une des pièces contemporaines dont il est le dédicataire (Créations d’Alexandre Fontaines, Matthieu Stefanelli, Bernard Cavanna…)

Il joue une contrebasse 4 cordes Pöllmann de 2008 prénommée « Isolde », une 5 cordes Benedict Lang de 1991 dénommée « Bertha », un archet Christian Barthe de 2007.